Je préfère l’échange humain direct aux enquêtes en ligne ​

Dans le cadre de la gestion du changement et de l’accompagnement de la transformation, la tendance depuis des décennies est de donner la part belle aux entretiens et séminaires pour favoriser la collecte d’informations et l’engagement des collaborateurs. Lors de nos nombreux échanges sur le sujet avec des consultants et dirigeants, on nous dit ainsi parfois que les solutions en ligne ne valent pas le contact humain. Et je suis à 100 % d’accord. Pourtant, je suis cofondateur et CEO d’une start-up dont la principale activité et de mener des consultations en ligne.

Mais alors, pourquoi je fais ce métier ?

Il est évident qu’un entretien individuel d’une heure apprend bien plus qu’une enquête en ligne de 15 minutes. Bien sûr, un séminaire est plus riche en énergie humaine, en création d’engagement pour les collaborateurs. Effectivement, faire remonter les retours par la ligne managériale valorise et engage le management de proximité.

Mais toutes ces pratiques, aussi riches et puissantes soient-elles, ont leurs limites. Pour la grande majorité des structures, il est impensable de rencontrer tout le monde en entretien. Il est de même rare de pouvoir convier tout le monde en séminaire, ou de répéter régulièrement cet exercice. Il est illusoire de compter sur une remontée rapide, complète et sans déformation (volontaire ou involontaire) des retours du terrain par le management.

Dans ces conditions, peut-on être sûr d’avoir une vision exhaustive et représentative de l’avis des collaborateurs ? De donner à chacun le sentiment de pouvoir s’exprimer ? De pouvoir embarquer dans la durée l’ensemble des équipes ?

Les consultations en ligne servent précisément ces objectifs : elles ne se substituent pas aux solutions directes (du moins lorsque l’on a les moyens de mettre en œuvre les solutions directes), mais elles les complètent pour remédier à ces limitations, et être certain de ne laisser personne sur le bord de la route.

Consulter régulièrement l’ensemble des collaborateurs n’est-il pas le meilleur moyen de donner à chacun la possibilité de pouvoir s’exprimer ? De s’assurer de l’exhaustivité et de la représentativité des réponses ? De mobiliser chacun dans la durée ? De permettre des remontées constructives, sans filtre ? De collecter les informations qui permettront de piloter la conduite du changement et d’adapter la communication et la pédagogie ?

Enfin, la consultation en ligne elle-même peut créer des échanges en direct. On peut par exemple consulter les collaborateurs par équipes, lors de réunions d’une heure animées par le manager : effectuer un brainstorming, dresser un état des lieux, découvrir un projet et faire part de leurs retours… les cas d’application ne manquent pas ! On crée ainsi des échanges uniques et approfondis, sur des sujets qui ne sont pas abordés tous les jours, entre personnes qui se côtoient au quotidien, tout en donnant un rôle essentiel au manager de proximité – autant de qualités des méthodes directes, mais déployées à une plus grande échelle.

Chez Dialoog, nous n’avons pas l’ambition de remplacer l’échange humain par la technologie, mais nous avons au contraire la conviction que la technologie est le seul moyen pour amener ce dialogue à tous.

Ça vous parle ? Parlons-nous !

 

Pierre Simonnin
Cofondateur de Dialoog
Ingénieur des Ponts et Chaussées, MBA, Pierre a notamment été consultant en stratégie et a créé une première entreprise avant de créer Dialoog. Spécialiste des questionnaires et séminaires collaboratifs, il accompagne les clients de Dialoog dans la réussite de leurs projets.