La checklist ultime pour vérifier votre questionnaire

Alors qu’il est de plus en plus facile de concevoir et partager un questionnaire en ligne, l’art de la conception d’un questionnaire reste encore assez méconnu.

En tant qu’experts en conception de questionnaires, nous avons donc décidé de partager notre checklist ultime pour vous aider dans cette tâche ! Que vous soyez particulier ou entreprise, que vous planifiiez une étude de marché, un questionnaire client ou collaborateur, un travail de recherche ou tout autre questionnaire, cette checklist vous évitera les erreurs les plus courantes et vous permettra de ne manquer aucun point important !

Vous pouvez retrouver la checklist interactive ci-dessous, ou télécharger une version imprimable à cette adresse.


Vérification du questionnaire

Général

Le questionnaire permet de répondre à l’objectif fixé
Bien entendu, pas besoin de faire un questionnaire s’il n’a aucun objectif ! La première chose à faire est donc de vérifier que le questionnaire que vous avez créé répond effectivement à cet objectif.

Vous cherchez à comprendre les résultats en complétant notes et questions fermées par des questions ouvertes
Les questions fermées ont certes l’avantage d’être plus faciles à traiter, mais elles apportent moins d’informations. Ne faites pas l’impasse sur les questions ouvertes, et faites si besoin appel à un expert en la matière.

Les personnes qui exploiteront les résultats de ce questionnaire ont eu leur mot à dire dans sa conception
Si une personne va devoir dépouiller, analyser ou exploiter les résultats du questionnaire, elle aura probablement un avis à son sujet.

J’ai fait tester le questionnaire par un participant : il est compréhensible, ne comprend pas trop de questions et ne prend pas trop de temps à remplir
Cette étape absolument essentielle est trop souvent négligée : sans test, il est impossible, même pour un expert, de s’assurer de la pertinence du questionnaire et de ses résultats. Découvrez les effets concrets d’un questionnaire trop long dans notre retour d’expérience.

La réponse aux questions est facultative pour avancer
Si cela vous semble contre-intuitif, retrouvez notre article sur le sujet. Si cela vous est vraiment impossible, faites-le a minima pour les questions ouvertes ou sensibles, pour lesquelles cela est vraiment indispensable.

Cible

Vous filtrez les répondants pour vous assurer que ceux qui répondent font bien partie de votre cible
La chasse aux répondants amène parfois des personnes n’ayant rien à voir avec votre cible à répondre. Assurez-vous bien de filtrer les intrus pour ne pas fausser les résultats.

Les motivations des participants ne les poussent pas à maquiller ou bâcler leurs réponses
Cela pourra notamment être le cas si l’on promet une récompense à la fin, ou si l’anonymat n’est pas garanti.

Structure

Au début

Le questionnaire est rapidement introduit par un remerciement du répondant, un rappel des raisons pour lesquelles il répond et une indication du temps de réponse nécessaire
Prenez ce moment de courtoisie pour ne pas introduire trop brutalement le questionnaire, et ne sous-estimez pas le temps de réponse.

Vous garantissez la confidentialité des réponses, et leur caractère anonyme le cas échéant
Deux caractères souvent nécessaires pour une expression libre. Dans un contexte délicat, passez par un tiers de confiance pour assurer l’anonymat des réponses.

Pendant

La première question est une question fermée simple et intéressante
Une première question demandant trop de réflexion peut rebuter les participants, qui n’iront pas plus loin.

Les mécanismes de réponse des différentes questions suivent une complexité croissante
Laissez aux participants le temps de “monter en régime”. Pour découvrir les 7 mécanismes de réponse, consultez notre Livre Blanc.

Les mécanismes de réponse sont suffisamment alternés d’une question à l’autre
La monotonie du questionnaire est l’ennemie des réponses pertinentes !

Le questionnaire se termine par un champ ouvert pour les commentaires des répondants
Certains répondants auront un message particulier à vous faire passer, et n’auront pas l’occasion de le faire dans votre questionnaire : assurez-vous qu’ils en aient l’opportunité à la fin.

A la fin

Si cela sert vos objectifs, les répondants ont la possibilité d’aller plus loin
Laisser leurs coordonnées pour être recontactés, obtenir les résultats, s’inscrire à une newsletter, partager le questionnaire… Profitez de la dynamique créée et du temps que vous accordent les répondants.

A la fin du questionnaire, les répondants sont remerciés, et il est signifié combien le temps qu’ils ont passé sur le questionnaire est apprécié
Ne laissez pas les répondants penser que maintenant qu’ils ont fini ils ne comptent plus pour vous.

Si le questionnaire est amené à être réutilisé plus tard ou à durer longtemps, les répondants peuvent l’évaluer et proposer des suggestions d’amélioration
Pour y avoir répondu, vos répondants sont les plus à même d’évaluer votre questionnaire.

Vérification des questions

Questions

Etes-vous certain(e) que les résultats de cette question vous seront utiles ?
Sinon, à quoi cela sert-il de la poser ?
S’agit-il d’une question fermée ?
Ou autrement dit, les possibilités de réponse sont imposées, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de champ de texte libre.
Les options (possibilités de réponses) se suivent-elle dans un ordre logique ?
Exemple : une note de 0 à 10, une échelle “Pas du tout d’accord/Plutôt pas d’accord/Plutôt d’accord/Tout à fait d’accord”, une échelle “Moins d’un an/1 à 2 ans/Plus de 2 ans”, etc.

Formulation

Elle est constituée d’une unique phrase, simple et concise
20 mots et 2 virgules sont le maximum d’une question facilement compréhensible.
Elle ne comporte aucune ambiguïté ni information inutile
Les ambiguïtés sont souvent difficiles à déceler autrement que dans les réponses des participants test.
Les mots et concepts utilisés sont clairs, précis et connus par tous les répondants
Si vous avez un doute, c’est que ce n’est pas le cas.

Cadre

Il est certain que seules les personnes concernées par cette question y répondront
Il est essentiel que les personnes non concernées ne voient pas la question, ou qu’ils puissent au minimum la passer.
La question est pertinente au regard des connaissances et de la situation du public
Il est très agaçant pour un répondant de voir une question en décalage total avec sa situation.
Elle ne mettra pas les répondants sur la défensive, et ne prend aucun parti-pris
Exemples à ne pas suivre : “pourquoi avons-nous échoué ?”, “qu’est-ce qui explique pour vous l’échec du gouvernement ?”, “pourquoi notre produit est-il aussi facile d’utilisation ?”, ou toute question mettant en cause directement le répondant.
Le périmètre en termes de lieu, de temps et de parties prenantes est clairement défini
Le répondant ne se demandera pas si cela concerne la France ou l’international, s’il faut compter sur les sept derniers jours ou le temps écoulé depuis lundi, si cela le concerne uniquement lui, ou doit inclure sa famille…

Options (pour les questions fermées uniquement)

Général

On prend en compte la complexité des différentes opinions en évitant les réponses de type “oui/non”
Privilégiez une échelle plutôt que les questions binaires.
On ne demande pas une précision irréaliste pour le participant
Cela n’a pas de sens de demander à un répondant s’il s’est lavé les dents 13 ou 14 fois cette semaine, alors que seul l’ordre de grandeur nous intéresse.

Echelles (les options ont une suite logique, comme des notes de 0 à 10, des appréciations de “très insatisfait” à “très satisfait”…)

On ne demande pas d’évaluer deux aspects en même temps
Exemple à ne pas suivre : “Fait-il beau et chaud ?”. Apprenez à reconnaître les questions doubles dans notre article.
Les options sont systématiquement proposées dans un ordre croissant (gauche = négatif, droite = positif)
Ne changez jamais cet ordre au cours du questionnaire, et n’évaluez pas de critères négatifs (si vous demandez de noter le retard de 0 à 10, 0 signifie-t-il un retard faible ou une mauvaise note… donc un retard important ?).
La signification des 2 extrêmes de l’échelle est explicitée clairement
Pour définitivement éliminer toute ambiguïté, précisez “0 = très mauvais, 10 = excellent” par exemple.

Choix multiples (les réponses ne forment pas une échelle)

Si le répondant n’a droit qu’à une seule réponse, les options sont exclusives  il n’aura jamais envie de sélectionner plusieurs réponses
Ne lui demandez pas de choisir s’il est fatigué, énervé ou démotivé, il pourrait vouloir répondre les 3 !
Les options sont exhaustives  le répondant n’aura pas envie d’ajouter une option pour pouvoir répondre, à moins d’avoir une case « Autre » prévue à cet effet
C’est notamment le cas pour les options trop précises  « Non, parce que ceci »/« Non parce que cela »/etc. Gardez vos réponses suffisamment générales !)
Les options sont objectives : 2 répondants n’en auront pas des interprétations différentes
Les options proposées seront plus précises que “souvent ou de temps en temps” ?

 

Pierre Simonnin
Cofondateur de Dialoog
Professionnel des séminaires collaboratifs et du questionnement.
Ingénieur des Ponts et Chaussées diplômé d’un MBA en technologie et entrepreneuriat, Pierre a notamment été consultant en stratégie, a créé une première entreprise et a conçu et supervisé de nombreux séminaires collaboratifs avant de créer Dialoog.

Trackbacks & Pings

  • Questionnaire - laurajourd | Pearltrees :

    […] Dossier spécial : Comment réaliser une enquête par questionnaires. La checklist ultime pour vérifier votre questionnaire – Dialoog. […]

    10 mois ago

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *