Comment décrocher un entretien chez Dialoog

Autant le dire : le recrutement est un exercice difficile et chronophage. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il va donc falloir aider le recruteur (et chez Dialoog, c’est moi 😉 ) à voir en vous le/la candidat(e) idéal(e) ! Voici quelques conseils pour cela, inspirés des principales erreurs et bonnes pratiques que je retrouve dans les candidatures à nos offres de stage et d’emploi :

  1. Rédigez un paragraphe de motivation court mais extrêmement personnalisé dans votre e-mail de candidature, plutôt qu’une longue lettre de motivation générique.
  2. Racontez une histoire courte et percutante présentant les défis que vous avez relevés et les résultats que vous avez obtenus, plutôt que de lister ce que vous avez fait.
  3. Ne comptez pas sur votre CV pour présenter vos qualités : c’est à vous de démontrer dans votre paragraphe de motivation une attitude positive et volontaire, et d’illustrer par l’exemple vos qualités.
  4. Mettez en avant vos convictions, vos motivations sincères, vos passions : ce sont elles qui donnent du relief à votre candidature.
  5. Gardez un style clair et pas trop guindé, avec des phrases courtes et percutantes.
  6. Utilisez un modèle pour soigner l’apparence et la structure de votre CV.

Si cette liste manque un peu de détails et d’exemples concrets, ça tombe bien : vous trouverez tout ce qu’il vous faut ci-dessous !

1. Personnalisez votre candidature

Je suis assez convaincu que les lettres de motivations classiques sont mortes. Pour moi, recevoir une lettre de motivation d’une page sur Word est très fortement connoté “lettre de motivation préformatée”. Et pour cause : il n’y a que très rarement le nom de mon entreprise dedans, ou alors balancé dans une phrase générique pour me faire plaisir. Le pire est quand la lettre de motivation commence par un “Depuis toujours, je rêve de travailler dans votre entreprise” totalement artificiel. Voici deux exemples, inspirés de lettres de motivation réellement reçues, qui sentent la lettre de motivation standard à 3 kilomètres :

Je souhaite rejoindre une entreprise de renommée tout en apportant mes compétences et mes acquis commerciaux au développement de votre activité. La notoriété et les engagements que votre organisme partage et diffuse me laisse à croire que notre potentielle collaboration serait une opportunité pour chacun des acteurs de cet échange.

Je me suis tournée vers votre éminente entreprise pour sa position de leader dans son domaine. Vos valeurs, le large panel de vos activités et les technologies développées me poussent à croire que rejoindre une société d’un tel renom serait un réel atout pour mes études et mon avenir professionnel.

Autant dire qu’une lettre de motivation commençant comme cela :

  • Ne s’adresse pas à moi : je sais très bien que pas un seul mot n’a été rédigé à mon attention. J’ai donc un peu l’impression qu’on se moque de moi…
  • Ne m’apprend rien : concrètement, je ne sais rien de plus sur le candidat ou ses motivations en lisant ça. J’ai donc perdu mon temps, et vous aussi (parce que rédiger une lettre de motivation n’est pas non plus l’exercice le plus marrant du monde).
  • N’a aucune chance (mais vraiment aucune) de décrocher un entretien !

Que faire alors ? C’est simple :

  • Faites court, ça fera gagner du temps à tout le monde 🙂
  • Soyez pertinent, en ne mettant que des éléments adaptés à mon contexte, et qui me permettront de mieux vous connaître
  • Rédigez votre paragraphe de motivation directement dans votre e-mail de candidature, pas dans un document à part

Voici un exemple concret montrant une réelle compréhension de nos enjeux et de notre métier, et un intérêt pour ce que nous faisons :

Toutes mes expériences passées m’ont prouvé que les entreprises ont encore du mal à savoir exploiter cette mine d’informations que sont les collaborateurs, clients, fournisseurs et autres parties prenantes… Un sujet pourtant fondamental à mes yeux, auquel Dialoog apporte une réponse pertinente et dans l’ère du temps ! Polyvalente, investie et convaincue par la mission de Dialoog, j’aimerais pouvoir contribuer avec vous à favoriser le dialogue en entreprise 🙂

Ce paragraphe de motivation est pour moi la meilleure vitrine des qualités et de l’intérêt d’un candidat, tant par son contenu que par son intention, et ce qu’elle démontre de ses capacités de compréhension et d’adaptation. A vrai dire, je sais en général si je veux proposer un entretien avant même de regarder le CV. Celui-ci sert simplement à confirmer mon impression, et me pousse parfois (mais rarement) à revoir ma première impression.

2. Racontez une histoire

Je ne parle bien sûr pas de mentir au recruteur, mais sachez “mettre en scène” vos expériences, vos qualités, vos échecs, vos accomplissements… Pas besoin de vous étendre en détail sur vos expériences (un recruteur traitant des dizaines ou centaines de candidatures n’aura de toute façon pas le temps de lire grand-chose), mais préférez une histoire courte et percutante !

Evitez ainsi d’être trop descriptif : plutôt qu’une “liste de courses” de ce que vous avez fait (prospection, suivi client, rédaction de proposition commerciale, +40% de chiffre d’affaires), racontez votre expérience en mettant en avant les défis que vous avez relevé, vos réalisations, ces que vous avez appris… Voici un exemple « d’histoire » tenant en une phrase, et qui sera plus parlante que n’importe quelle liste :

Embauché pour reprendre le portefeuille d’un commercial, j’ai réalisé une augmentation du chiffre d’affaires de 40% la première année à travers l’acquisition de nouveau clients et un suivi personnalisé des clients existants.

En bref : un recrutement, c’est la rencontre de deux histoires : la vôtre et celle de l’entreprise. Donnez envie au recruteur de continuer à écrire ces histoires ensemble !

3. Montrez-vous sous votre meilleur jour et affichez vos qualités !

Être honnête n’empêche pas de maîtriser votre communication : donnez l’impression d’une personne volontaire et positive ! Beaucoup de candidats laissent en effet penser qu’ils sont presque désolés de candidater (« Je me permets de vous soumettre ma candidature ») ou de leurs expériences passées (“J’ai eu la chance d’effectuer un stage…”). Je sais bien que la confiance en soi est difficile à dompter, mais la recherche de stage ou d’emploi n’est pas le moment de laisser transparaître ces doutes : favorisez les tournures positives, engageantes pour le recruteur ! Les tournures suivantes, véhiculant un message négatif, sont ainsi à proscrire :

Je cherche un premier emploi (vous avez probablement des expériences, stages ou autres : ne vous dévalorisez pas en vous faisant passer pour un débutant total !)

Je souhaiterais acquérir une expérience professionnelle plus significative dans le cadre de mon avenir professionnel (certes, c’est l’objectif d’un stage ou d’un premier emploi, mais cela ne parle en rien de vos motivations ou de vos qualités)

Au contraire, soyez fier de vous-même, de vos accomplissements, affichez vos qualités ! Et si vous vous interrogez sur vos qualités, sachez que :

  1. Vous en avez : demandez aux personnes autour de vous, à vos anciens employeurs ou collègues…
  2. Elles ne se voient pas forcément en lisant votre CV : c’est à vous de les faire vivre, de les exposer, de les raconter à travers votre paragraphe de motivation et votre CV, car se contenter de lister des qualités n’a jamais convaincu personne.

En bref, dites ce que vous avez à dire, ne vous privez pas de démontrer ce que vous savez faire, ce que vous êtes ! Ne comptez pas sur votre CV pour parler à votre place, il ne permet que de donner des éléments de contexte (employeurs, durées, lieux, missions…), mais n’aide en aucun cas à vous connaître. Et, pour ma part, j’ai envie de rencontrer des candidats que j’ai l’impression de déjà connaître et apprécier !

4. Dévoilez-vous

Certains candidats, pratiquo-pratique à l’extrême, ne mettent en avant que la nécessité pour laquelle ils postulent :

Je suis actuellement à la recherche d’un stage de fin d’étude pratique, intégré dans ma formation, de 4 à 6 mois pouvant débuter en février afin de pouvoir approfondir mes connaissances et améliorer mes compétences.

Etant actuellement à la recherche d’un emploi, je me permets de vous proposer ma candidature au poste de business developer. En effet, mon profil correspond à la description recherchée sur l’offre d’emploi.

Vous avez pourtant des valeurs, des convictions, des aspirations, des passions… Toutes ces choses qui composent votre identité, qui font de vous une personne, et pas un CV parmi tant d’autres ! Bien sûr, nous devons travailler pour vivre, mais il y a tant d’autres motivations pour lesquelles nous nous levons le matin ! Ce sont celles-là qui donneront envie de vous rencontrer.

A l’inverse, ne jouez pas dans le mélodramatique à l’extrême, en tentant de caser tout ce que vous supposez que le recruteur voudra entendre, car vous risquez rapidement d’en faire trop : concentrez-vous sur les deux ou trois points qui vous semblent les plus importants, et ne dites rien dans votre paragraphe de motivation dont vous ne soyez convaincu à 100%. En bref, soyez vous-mêmes !

5. Gardez un style clair et fluide

Si vous manquez d’expérience, n’essayez pas de faire trop “professionnel” dans votre prose : cela fait rapidement lourd et artificiel, avec des tournures alambiquées… et souvent maladroites (pour l’anecdote, j’ai dû remanier la quasi-totalité des exemples ci-dessus pour les rendre plus fluides et lisibles). Cela met également de la distance entre le recruteur et vous, ce qui n’aide pas à éprouver de l’empathie et de la sympathie pour vous !

Privilégiez également des phrases courtes et percutantes plutôt que des phrases longues et complexes, surtout si l’expression écrite n’est pas votre fort.

Et évidemment, évitez les fautes d’orthographe, de grammaire et de ponctuation !

6. Ayez un CV propre et lisible

Vous avez le droit de tenter un CV original, ou à l’inverse de rester extrêmement sobre, mais avec la quantité de modèles de CV gratuits disponibles en ligne, vous devez avoir un CV propre : structure claire, hiérarchisation de l’information (utilisez avec parcimonie le gras, la couleur et les différents styles de titres pour marquer les parties de votre CV et mettre en valeur les informations importantes) et respect des règles élémentaires de design (pas de contraste difficilement lisible, pas de Comic Sans MS…). Evitez de concevoir vous-même votre CV si vous n’avez pas une sensibilité de graphiste (et les compétences qui vont avec), cela vous évitera de prendre des risques inutiles !

Je vous partage mon CV au passage : non pas à titre de modèle (n’essayez pas de reproduire mon CV, vous trouverez bien mieux en termes de style dans les différents modèles en ligne), ni même d’exemple de contenu, mais juste pour illustrer le fait que, quelle que soit la quantité d’information, il est toujours possible de faire un CV clair et structuré.

 

Prêt(e) à postuler ? Découvrez toutes nos offres sur rejoindre.dialoog.fr 😉

 

Pierre Simonnin
Cofondateur de Dialoog
Ingénieur des Ponts et Chaussées, MBA, Pierre a notamment été consultant en stratégie et a créé une première entreprise avant de créer Dialoog. Spécialiste des questionnaires et séminaires collaboratifs, il accompagne les clients de Dialoog dans la réussite de leurs projets.