10 actions pour faire de vos évènements des succès durables

Votre séminaire a été un succès, les participants ont apprécié le moment qu’ils ont passé et partent ravis.

Félicitations ! C’est maintenant que la partie la plus importante commence… Vous avez en effet créé une véritable dynamique, qui retombera vite si vous ne l’entretenez pas. Que pouvez-vous donc faire pour vous assurer que votre événement ne sera pas qu’un succès ponctuel, mais se prolongera bien dans le temps ?

1. Proposer une enquête de satisfaction

C’est classique, mais pourtant bien utile pour en savoir plus sur le ressenti des participants. Sans compter que cela permet bien sûr de garder le contact ! Et pour des résultats plus approfondis, incluez des questions ouvertes dans votre questionnaire, très simples à traiter avec un outil comme Dialoog : vous pourrez par exemple savoir ce qui les a le plus marqués, ce qu’ils ont retenu de l’événement… Des informations essentielles pour préparer la prochaine édition, ou pour alimenter la couverture presse de l’événement !

Et envoyez bien votre enquête de satisfaction dans les jours suivant l’événement, après il sera trop tard !

2. Annoncer la prochaine étape

Envoyez un e-mail aux participants leur proposant la prochaine étape pour aller plus loin : réserver la date du prochain événement (ou même se préinscrire), s’abonner à une newsletter, devenir ambassadeur d’un projet, partager un post sur les réseaux sociaux… Mettez à profit la dynamique que vous avez créé ! Ceci doit également se faire dans les jours suivant l’événement.

3. Envoyer les supports

Vos intervenants ont projeté des PowerPoint ? Présenté les résultats d’une étude ? Diffusé une vidéo ? Envoyez ces supports aux participants !

4. Transmettre la production

Si votre événement a « accouché » d’une production, transmettez-la également aux participants ! Souvenez-vous : un tiens vaut mieux que deux tu l’auras (oui, nous aimons les vieilles expressions chez Dialoog). N’hésitez pas à envoyer aux participants la production brute, même avec une mise en forme minimale… C’est toujours mieux que de transmettre trois mois plus tard un document peaufiné (le mieux étant évidemment d’envoyer les deux).

5. Répondre aux questions non traitées

Nous recommandons fortement l’utilisation d’une solution permettant aux participants de poser leurs questions par smartphone durant l’événement, en supplément des micros circulant dans la salle. En plus de traiter plus de questions et d’être plus proche des préoccupations des participants, ce dispositif a l’avantage de vous fournir une liste de questions auxquelles vous pouvez répondre (par écrit, en vidéo, en infographie…) après votre événement. Vous pouvez même maintenir le contact sur le (très) long terme en répondant régulièrement à une ou deux questions (toutes les deux semaines, par exemple).

6. Exprimer un ressenti

Et pourquoi ne pas demander à un de vos intervenants de revenir sur son ressenti de l’événement ou ce que lui ont inspiré les contributions des participants ? Une vidéo ou un écrit de sa part seraient une belle marque de reconnaissance à destination des participants.

7. Revenir sur un point précis

Un point a particulièrement marqué vos participants ? Une idée forte ressort de la production de l’événement ? Vous pouvez approfondir le sujet ! Regardez ce qui se fait ailleurs en la matière, interviewez un expert, proposez une enquête sur le sujet…

8. Tenir informé

Votre événement a bénéficié d’une couverture médias ? Il a inspiré d’autres personnes ? Partagez ces informations avec vos participants, ils n’en seront que plus fiers !

9. Créer une vidéo

Bien sûr, si vous produisez une vidéo reprenant les moments forts de l’événement, des témoignages d’intervenants ou de participants, ou même des séquences complètes, pensez à partager ces contenus avec les participants, et pas uniquement avec le « monde extérieur ».

10. Partager un plan d’action

Cette dernière action est probablement une des plus difficiles, et ne peut pas être effectuée immédiatement après l’événement, mais elle est incroyablement puissante. Si la production des participants permet d’établir un plan d’action, suite à un atelier collaboratif Dialoog par exemple, communiquez dessus : présentez-leur le plan d’action, expliquez l’importance qu’ils ont eu dans son établissement et tenez-les informés de son avancée.

 

Vous avez ici largement de quoi alimenter l’après-événement, pour tous les événements, tous les budgets, en ayant beaucoup de temps disponible ou non. Bien entendu, nous recommandons largement de combiner ces différentes actions. Il reste alors trois points de vigilance :

  • Commencer rapidement après l’événement (le jour même ou le lendemain, dans l’idéal)
  • Continuer sur le long terme, jusqu’au prochain événement
  • Ne basculez pas non plus dans le spam : si vous avez trois grosses informations à communiquer la même semaine, préférez les étaler sur trois semaines différentes, ou alors groupez-les en un mail unique

 

Pierre Simonnin
Cofondateur de Dialoog
Professionnel des séminaires collaboratifs et du questionnement.
Ingénieur des Ponts et Chaussées diplômé d’un MBA en technologie et entrepreneuriat, Pierre a notamment été consultant en stratégie, a créé une première entreprise et a conçu et supervisé de nombreux séminaires collaboratifs avant de créer Dialoog.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *