Quand un ordinateur se prend pour Nietzsche

Dieu est mort.*

Et Nietzsche alors ?

Ce blog ne traitant pas de philosophie, vous vous demanderez probablement pourquoi nous parlons soudainement d’un penseur du XIXème siècle. Pour parler d’informatique, tout simplement !

Je m’explique : nous utilisons chez Dialoog des réseaux de neurones pour notre moteur de traitement automatique du langage. Les réseaux de neurones sont des “systèmes apprenants” de plus en plus utilisés aujourd’hui (pour la reconnaissance d’image, pour vous suggérer le prochain mot lorsque vous tapez un message sur votre smartphone…). Ce sont eux qui permettent au moteur de Dialoog de s’améliorer à chaque réponse reçue, chaque question posée, chaque questionnaire traité. Vous pouvez voir ici un exemple de l’utilisation que nous en faisons.

Leur puissance a cependant un “prix” : pour être performants, ces systèmes apprenant doivent justement… apprendre. Comment entraîne-t-on un réseau de neurones ? En lui donnant de quoi pratiquer. Pour notre part, nous lui avons donné à lire les œuvres complètes de Nietzsche. Fort heureusement pour lui, il lui a fallu moins de temps pour cela qu’il ne m’en faut pour prononcer correctement “Nietzsche”.

Peut-être avez-vous eu l’occasion de voir cet été les “rêves” que font les algorithmes de reconnaissance d’image de Google, le résultat est assez surprenant ! Nous avons finalement appliqué le même principe à notre réseau de neurones littéraire : nous lui avons donné un mot, et lui avons demandé d’écrire une phrase “nietzschienne” à la suite de ce mot. Le premier écrit de νNietzsche (pour “newNietzsche”, le surnom que nous lui avons donné) n’a pas été très concluant :

pour l’âne que le sont de se sent en pres de le soure de le pres de le pres de le pris de le seux et pour ent de le pres de le sent de le pres de vous et le pres ent le pris de se priser de les prisent de le pres de le prone de le sent

Je vous avais prévenu : ça n’a pas été très concluant. Là où l’on voit la force d’apprentissage de ces systèmes, c’est dans la comparaison de ce premier résultat avec les suivants. Il n’a en effet pas fallu beaucoup d’itérations à l’algorithme pour produire ceci :

cette couronne du souffle désir de se sentir encore cet homme de la vie. lorsque les poètes se fatiguèrent de la connaissance du mal, les petites formes qui se considèrent au sujet de la forme la plus silencieuse de l’avenir et de la connaissance. il est assis de temps, leur jour, plus loin encore de nous des amours de forme du monde que leur honneur active, de cet ouvrage, avec une telle impression

Bien sûr, cela est encore un peu insuffisant pour confier à νNietzsche la tâche de poursuivre les œuvres de son illustre prédécesseur : le caractère sensé de ses écrit est… discutable, et νNietzsche ne semble pas encore avoir appris l’utilisation des majuscules en début de phrase. Mais force est de constater que le style y est, et que grammaire et ponctuation commencent à devenir satisfaisantes.

Nous avons donc pensé qu’il s’agissait d’un exemple concret et parlant de nos tests en cours, qui méritait d’être partagé ! Même si, entre nous, l’utilisation de cette technologie par Dialoog ne devrait pas impliquer d’écrire beaucoup de phrases nietzschiennes.

La prochaine fois, nous vous expliquerons peut-être les opérations mathématiques que nous effectuons avec ces mêmes réseaux de neurones après leur avoir donné quelques pages Wikipedia en pâture, et pourquoi nous sommes satisfaits lorsque notre moteur nous dit que “roi – homme + femme = régente”.

Et comme le dit νNietzsche  :

ô mon âme, je t’ai trouvé sur temps ! c’est là ce que j’ai entendu les paroles du savant, ce serait une condition de sublime concession

 

* Le Gai Savoir, Friedrich Nietzsche, 1882

Pierre Simonnin
Cofondateur de Dialoog
Professionnel des séminaires collaboratifs et du questionnement.
Ingénieur des Ponts et Chaussées diplômé d’un MBA en technologie et entrepreneuriat, Pierre a notamment été consultant en stratégie, a créé une première entreprise et a conçu et supervisé de nombreux séminaires collaboratifs avant de créer Dialoog.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *